Avant-hier, il se faisait rare. Hier, il l’était moins. Aujourd’hui, il se manifeste au grand jour. Bon. Le sujet commun aux trois phrases précédentes s’appelle le vinyle. Celui envoyé par Guy Thouin, batteur du Nouveau Jazz libre du Québec (NJLQ), comme il fut celui de l’ancien. Déclinons.

Il y a peu, donc, on a eu droit à une double surprise. La surprise numéro 1 ? Un enregistrement du NJLQ dont on n’avait pas entendu parler depuis des lunes, les antiques et non les indiennes. La numéro 2 ? L’enregistrement en question, en fait il s’agit d’un live, a été proposé en « vaille-Nil », comme on dit en langue chouan. Read more